Dépasser ses horizons

Sortir de sa zone de confort et s’enthousiasmer pour une nouvelle activité. Oser perdre ses repères et s’offrir le frisson d’une première fois. C’est à un voyage au plus près de votre nature que la Vallée des Belleville vous convie. Une expérience qui ouvre l’esprit, initie et transforme.

De 1200m. à 3200m.

Dévaler en VTT des pistes chargées d’émotions

Les remontées mécaniques vous déposent à vitesse grand V au pied des pistes à dévaler. Les VTT à assistance électrique vous affranchissent de tous les freins et vous guident vers de nouvelles altitudes. Avec 40 itinéraires et 321 km de sentiers balisés, les cyclistes du dimanche comme les grands sportifs trouveront des parcours adaptés à leurs mollets. Les familles pédalent en pente douce jusqu’au splendide lac du Lou. Les initiés enchaînent, eux, les coups de guidon et les drifts sur l’enduro de Geffriand, circuit technique aux 100 épingles.

1 450m.

S’initier à la sculpture sur bois

Quand on ne part pas à l’assaut des sommets de la Vallée des Belleville, on sort les burins, on affûte les ciseaux et on fait ronronner les machines à coudre. Parce qu’on ne naît pas créatif mais qu’on le devient, Saint-Martin-de-Belleville propose tout l’été une programmation d’ateliers DIY. L’occasion rêvée de vous découvrir une nouvelle passion pour la sculpture sur bois, la couture, la fabrication de bijoux ou d’attrape-rêves…

1 400m. à 2 786m.

Se lancer dans une rando itinérante avec nuit en refuge

Nul besoin de programmer un mois de vacances pour ressentir l’exaltation d’une randonnée de grande itinérance. Trois des 27 étapes du circuit pédestre au long cours du Grand Tour de Tarentaise traversent la Vallée des Belleville. De son point culminant au col de la Chambre (au-dessus de Val Thorens) à la vallée sauvage des Encombres, le parcours vous permet de vous frotter à la grande randonnée, entre sportifs ou en famille, et en toute sécurité. Le soir venu, vous retrouvez traileurs, grands randonneurs et marcheurs d’un jour autour d’une fondue savoyarde aux trompettes de la mort, d’un sérac de chèvre local et de miel de la vallée au refuge de Gittamelon.

De 1 200m. à 3 200 m.

S’élancer sur les sentiers de trail

Dans la Vallée des Belleville, vous pouvez vous familiariser avec la course à pied en pleine nature sans avoir jamais entendu parler de “trace”, de “dénivelé positif” ou de “montée sèche”. En trail, la promesse d’un panorama sur les sommets au bout du sentier vous donne des ailes dans les montées. Vous vous initiez en douceur sur des itinéraires accessibles aux débutants et aux familles dans la vallée… avant de courir, une fois conquis, à l’assaut du kilomètre vertical le plus haut des Alpes avec arrivée les pieds dans la neige à 3200 mètres à Val Thorens !